emmanuel-macron-ce-mot-inattendu-par-lequel-il-termine-ses-sms

Les Épris(es) de Rachi

Emmanuel Macron connait Rachi

Blog Emmanuel Macron connait Rachi

Et je finirai mon discours sur cette anecdote qui m’a beaucoup touché tout à l’heure. J’étais avec Saül, qui était dans les survivants. Il doit être là avec nous.

Et qui, né en Pologne, avait été à Auschwitz et qui a allumé la flamme à côté de nous, avec Serge Klarsfeld.

Il m’a dit : « Quand la guerre s’est terminée, c’est la France qui m’a accueilli, avant que je vienne en Israël. Et la France m’a formidablement accueilli ».

Il m’a dit : « Je ne parlais presque pas français mais j’avais quelques mots… parce que j’avais appris, chez moi, en Pologne, des traductions françaises de Rachi de Troyes. »

Se dire qu’un rabbin médiéval de la Ville de Troyes, a pu, à un moment donné, semer quelque chose qui a permis à un enfant, juif polonais, de saisir une main tendue, alors qu’il n’avait plus rien et de le dire, 70 ans après, à un Président de la République Française, en visite en Israël,…. 

Je me dis que la vie est formidablement inventive et pleine d’espoir. Mais je veux vous dire que rien de ce que vous faites ici n’est innocent. Et peut-être que vous serez un jour, le Rachi de Troyes, du Saül qui n’est pas né.

Pensez-y à chaque fois. Parce que vous vivez dans des lieux d’histoire, sans doute à un moment où on fait l’histoire.

C’est ça aussi un peu de votre place ici, en Israël.

Alors merci à toutes et tous, Je suis fier de vous et je compte sur vous. Vive la république, Vive la France.. Vive l’amitié entre Israël et la France.