rachi-epris-daniel-toledano

Les Épris(es) de Rachi

Daniel Toledano

Blog Daniel Toledano

Rachi, c’est d’abord une histoire de famille. Une ascendance qui s’auréole de deux illustres commentateurs de Rachi, le rabbin Yaakov Toledano, dit le MAHARIT (1690 – 1772), et le rabbin Moché Toledano (1724 – 1773). Rachi, c’est un père, rabbin et pédagogue émérite, dépositaire de cette merveilleuse lignée, à qui je rends hommage. C’est aussi un frère, docteur de profession, qui s’interroge avec brio sur les connaissances médicales du célèbre maître…

Rachi, c’est bien-sûr une histoire personnelle, qui se nourrit d’une passion enivrante née de la découverte de l’enseignement révolutionnaire sur Rachi du rabbin Menachem Mendel Schneerson. Depuis, Rachi, c’est l’enfant qui découvre le texte pour la première fois et le sage le plus grand qui le redécouvre inlassablement. C’est le sens simple des versets, mais aussi un sens caché. C’est une œuvre au style unique, tissée de dits et de non-dits, d’explications et de silences. C’est le génie du commentaire et l’art du « comment-taire ». C’est la rencontre de l’immanence et de la transcendance dans l’écriture. Rachi, c’est le maître qui sait répondre et qui parfois avoue ne pas savoir répondre. Rachi, je le rêve le jour, je le rêve la nuit…

Rachi, c’est évidemment une histoire juive. Commentateur de la Bible et du Talmud (1040 – 1105), il est la référence dans l’étude, le pédagogue par excellence. Rachi, c’est l’exégèse juive la plus populaire, et à son tour le commentaire le plus interprété. Rachi, c’est le premier livre hébraïque imprimé en 1475…

Rachi, c’est aussi une histoire de la France, avec Troyes où il vécut et peut-être Lunel où on lui prêterait de probables origines familiales. Rachi, c’est une œuvre qui regroupe des milliers de gloses en français médiéval, un trésor unique pour les linguistes, véritable musée vivant des origines de la langue française. Rachi, c’est l’école des Tossafistes qui lui succède. Des gendres, des petits-fils, des disciples, des disciples de disciples qui se répandent au Moyen âge sur le territoire de France d’hier ou d’aujourd’hui, à Corbeil, Coucy, Dampierre, Evreux, Joigny, Falaise, Melun, Metz, Orléans, Paris, Ramerupt, Rouen, Sens, Touques, Vitry…

Rachi, c’est une histoire de l’Europe, une œuvre qui se propage à la Renaissance dans les premières imprimeries du continent, à Reggio de Calabre, Guadalajara, Rome, Bologne, Soncino, Híjar, Lisbonne, Naples, Zamora, Venise…. Rachi, c’est aussi un passage du maître au cours de ses études, à Mayence, à Worms, et après lui, l’école des Tossafistes qui s’étend un temps outre-Rhin, outre-Manche…

Rachi, c’est une histoire du monde, un maître au savoir universel qui unifie dans son œuvre des connaissances encyclopédiques en tout genre, sur l’agriculture, l’artisanat, la géographie, la grammaire, la médecine, la science et bien d’autres domaines encore. C’est aussi un polyglotte qui fait le pont entre les langues, l’hébreu, l’arabe, l’araméen, le français, le grec, le persan, le russe, le slave…

Rachi, c’est la Vie, notre passé, notre présent, notre futur, le trait-d’union entre les générations…

Daniel TOLEDANO est spécialiste de Rachi. Il est l’auteur de « Cinq ans, Savoir étudier le Commentaire de Rachi sur la Tora » paru aux éditions Kehot, un ouvrage inédit en son genre, dédié à l’œuvre de Rachi, sur sa vocation, son style, ses références, ses sur-commentateurs, son histoire à travers l’imprimerie, avec pour la première fois, une méthode pour aborder le commentaire de Rachi.