rachi-epris-bernard-henry-levy

Les Épris(es) de Rachi

Bernard-Henri Lévy, L’Esprit du judaïsme, Grasset, 2016.

Blog Bernard-Henri Lévy, L’Esprit du judaïsme, Grasset, 2016.

C’est très concrètement qu’un texte écrit en hébreu a pu participer de l’engendrement et des métamorphoses de cette grande langue qu’est déjà le premier français.

C’est au sens le plus strict qu’entre ces deux mondes, ces deux langues et ces deux clartés, entre, d’un côté, le travail du lexique français qui commence d’émerger à travers la parturiente du Moyen-Âge et qui aboutira bientôt à l’éclat extrême de Descartes et, de l’autre, le travail de ce Juif secret qui, à côté de ses compatriotes, pousse au plus loin les traversées, les aventures et les combats titanesques de la vie de l’esprit pour créer de la clarté dans l’intelligible même, il y a un effet de contagion et d’entraînement.

Et c’est pourquoi l’on peut dire, sans exagération aucune, sans sollicitation ni des textes ni de leur esprit, que Rachi est l’un des inventeurs de la France : quand, au lendemain d’un attentat antisémite, les plus hautes autorités républicaines déclarent solennellement que la France sans les Juifs ne serait pas la France, c’est cela qu’il faut entendre ; c’est, même si elles n’en ont, bien sûr, pas conscience, Rachi qu’elles ont en tête.