rachi-ariel-toledano

Les Épris(es) de Rachi

Ariel Toledano

Blog Ariel Toledano

Tout a commencé lors de mes recherches sur la médecine à l’époque du Talmud. Plus je lisais les commentaires de Rachi, plus je constatais sa grande érudition dans le domaine médicale. Ce fut alors une obsession, je voulais absolument savoir s’il avait été médecin. Et si c’était le cas, quelle formation avait-il suivi ? J’ai procédé à une véritable enquête que je dévoile dans l’ouvrage La médecine de Rachi paru en 2020 à l’occasion du 980ème anniversaire de sa naissance. Il y a d’ailleurs une grande différence entre la présentation qui est faite de Rachi dans l’univers des légendes de Champagne par rapport à celle du monde de la Torah ou du Talmud. Le Rachi de la légende, tel qu’il est évoqué dans les Mémoires des Sociétés académiques de l’Aube, est présenté sous les traits d’un habile médecin capable d’apporter des soins et de guérir de nombreuses maladies. Pour la tradition juive, Rachi reste le commentateur par excellence de la Bible et du Talmud. Pourquoi cette différence ? Rachi, lui-même en est peut-être à l’origine. Pas de digression. Concision et clarté du style au service exclusif de son commentaire. Difficile de trouver la moindre information personnelle sur sa vie ! Seule compte la vérité qui émane des textes et qu’il tente de dévoiler. Le succès de son commentaire a occulté tout le reste de son œuvre. C’est peut être une des clés de la réponse à mes interrogations…

Et si Rachi, le plus grand commentateur de la Bible, était aussi un médecin ? Une plongée dans l’univers de ce grand humaniste, toujours moderne.

Rachi (1040-1105), le célèbre rabbin de Troyes, est connu dans le monde entier comme le plus grand commentateur de la Bible et de la grande majorité du Talmud, l’exégète, le penseur, le grammairien, le linguiste, l’enseignant… Ce symbole du génie français et du judaïsme était-il aussi un médecin ? Et si c’était le cas, quelle formation avait-il suivie ?

Comment ne pas s’interroger quand on constate la précision avec laquelle Rachi aborde de nombreux domaines médicaux : la prévention, l’hygiène, l’anatomie, la nutrition, la fertilité… Si l’on réunit ses commentaires liés à la santé, on relève l’étendue de ses connaissances médicales et sa grande érudition dans ce domaine. Se dessine alors le portrait du praticien qu’il aurait pu être : une importante connaissance livresque associée à un vrai sens clinique, qui laisse supposer qu’il a lui-même réalisé des actes médicaux.

Une facette méconnue de Rachi. Une plongée dans l’univers de ce grand humaniste, symbole toujours moderne d’un judaïsme ouvert sur le monde.